Située à une soixantaine de kilomètres au sud de Paris, dans le département de Seine et Marne, la forêt de Fontainebleau offre une grande variété de paysages toujours renouvelés au rythme des saisons. Fréquentée depuis le Paléolithique, ancien domaine de chasse des rois de France,  à deux pas de la demeure royale, lieu d'exploitation des grès, cette vaste forêt est célèbre dans le monde entier.

Elle a inspiré de nombreux artistes, notamment ceux de l’École de Barbizon (village voisin du site forestier), attirés par ses chaos rocheux aux formes évocatrices, par ses lumières et ses ambiances souvent mystérieuses et parfois magiques.

La forêt de Fontainebleau présente des reliefs particuliers :

  • des platières (alignements de dalles de grès) étroits, entre 125 et 135 m d'altitude
  • de grandes dépressions, creusées dans les sables, entre 70 et 85-90 m d'altitude
  • des plateaux entre 125-135 m d'altitude
  • des versants couverts de blocs de grès, les chaos
  • des monts

La faune et la flore sont d’une richesse exceptionnelle : on dénombre 5685 espèces végétales dont 80 espèces d'arbres et d'arbustes avec notamment des chênes, des hêtres, des bouleaux, des pins sylvestres et maritimes, 1350 espèces de plantes à fleurs, 3000 espèces de champignons, 460 espèces de muscinées, 500 espèces de lichens...57 espèces de mammifères, 200 espèces d'oiseaux, 15 espèces de reptiles et 18 espèces de batraciens et plus de 5700 espèces d'insectes.

 

Il y a 35 millions d'années la mer Stampienne s'est installée et a laissé des sables dont l'épaisseur varie de 30 à 60 mètres. Ce sable est lui-même recouvert d'une dalle de grès de 4 à 5 mètres d'épaisseur, de sédiments calcaires et de limons éoliens. L'érosion a ensuite fracturé les dalles de grès en donnant les fameux et spectaculaires chaos de Fontainebleau. Sur les platières dénudées, les eaux de pluie ne s'écoulent pas et donnent des mares alors que les fonds sableux sont secs.

Le grès est une roche détritique, poreuse, constituée de grains de sable, liés par un ciment siliceux ou calcaire et ainsi fortement consolidée. Il existe différents grès : pur à ciment siliceux, ferrugineux à ciment siliceux, quartzeux, à ciment calcaire etc. On appelle platières les bancs de grès dégagés par l'érosion.

La dalle de grès (platière) provient des cycles "inondations et assèchements" du  Stampien. Les grains de sable, sous le climat tropical de l'époque, ont baigné dans un ciment siliceux. Cette formation, irrégulière, donne au plateau des épaisseurs variables. Certaines zones sont plus ou moins dures du fait que les ciments sont plus ou moins siliceux ou calcaires. Les blocs de grès proviennent de la rupture des bords de platières. Les points de ruptures dans la dalle sont situés aux endroits où la grésification fut la moins importante. Certains blocs sont troués ou percés, cela provient de la présence d'un ciment calcaire plus soluble qui a disparu.

 

Les sables sont des roches sédimentaires siliceuses d'origine détritique, ils sont blancs et  peuvent être teintés de brun et de rouge à la partie supérieure (présence d'oxydes de fer). Le sable très pur, riche de 95 à 99% de silice est utilisé en optique et a servi, par exemple, pour la fabrication des vitrages de la pyramide du Louvre.

Exploitation des sables